Réjean Dancause, Adm.A., F.C.M.C. | Ordre des administrateurs agréés du Québec

Portraits d’Adm.A.

Réjean Dancause

Adm.A., F.C.M.C.

Consultant en gestion, stratégies d’entreprise et marketing stratégique | Groupe Dancause inc.

Publié le : 31 octobre 2013

Depuis bientôt 40 ans, Réjean Dancause pratique le métier de consultant en gestion, stratégies d’entreprise et marketing stratégique. Après quelques années au service de cabinets internationaux, il fonde sa propre firme Groupe Dancause et associés inc. Spécialiste des phénomènes qui interviennent dans l’environnement externe des entreprises, il a, au cours de sa carrière, réalisé plus de 600 mandats. Il a également enseigné à l’Université Laval et il donne des conférences et anime des séminaires traitant des principales tendances lourdes dont les entreprises doivent tenir compte dans l’élaboration de leurs stratégies de développement. Rencontre avec un homme dont : « l’amour du métier porte davantage sur le contenu que sur le business ! » Réjean Dancause est membre Adm.A. depuis 1973, C.M.C. depuis 1992 et a reçu la distinction de Fellow C.M.C. en 2003. Il est aussi ASC.

Suite à l’obtention d’une maîtrise ès sciences commerciales en finance à l'Université de Sherbrooke, il travaille en région pour une coopérative agricole pendant cinq ans avant de se joindre à une firme de consultants œuvrant à l’international. Il s’envole pour un mandat de quatre mois en Côte-d’Ivoire. Il n’a pas 30 ans, nous sommes au milieu des années 70. Cette période sera plus qu’un dépaysement et se révélera presqu’initiatique. Tout ce qu’il avait appris dans son cours classique deviendra limpide et son constat sera le suivant : « la naissance de notre civilisation s’est passée autour de la Méditerranée ».

Quelle est votre principale clientèle ?

Notre clientèle est constituée à 80% d’entreprises du secteur manufacturier dont le chiffre d’affaires annuel se situe entre 2 et 15 millions pour les « petites » et de 15 à 50 millions pour les « moyennes ».

À quoi ressemble le quotidien de nos chefs d’entreprises manufacturières ?

Un propriétaire ou un chef d'entreprise est par définition très accaparé et impliqué dans les activités de production. La plupart passent encore un bon nombre d'heures tous les jours dans l'usine à régler des problèmes techniques. Donc, notre chef d'entreprise est monopolisé par ses opérations.

Cependant, son entreprise évolue dans un univers complexe dans lequel les changements sont de plus en plus rapides et dont l'intensité de la concurrence est de plus en plus vive. Je dirais même que les changements s’accélèrent. Or, le chef d’entreprise n’a ni le recul ni le temps de maintenir à jour ses connaissances sur plusieurs aspects que normalement il devrait maîtriser pour bien mener son entreprise à destination.

Quel est votre rôle comme consultant ?

Notre rôle est d’être le partenaire du chef d’entreprise afin de l’aider à gérer la complexité. Nous devons donc rester compétents pour l’accompagner de façon judicieuse et d'être à la fine pointe des connaissances et des développements, et ce, dans les disciplines de la gestion, du marketing, de la finance, des ressources humaines, de l’environnement, ou en internationalisation, en innovation et en gestion de projets. Nous leur permettons de sortir un peu le nez de l'eau et de relever la tête afin de regarder vers l'horizon.

Quel est le principal défi dans votre secteur ?

Je vous dirais que notre principal défi à titre de consultant en stratégies consiste à nous tenir à jour pour nos clients. Qu’il s’agisse des grands courants ou des grandes tendances économiques, politiques ou sociologiques. Ou encore, l’évolution des disciplines de la gestion en ressources humaines, la relève, l’innovation ou la gestion des ventes par de nouvelles approches en stratégie de marketing. Ici, je parle de marketing fondamental, c'est-à-dire la responsabilité de l'entreprise de bien comprendre ses marchés et de s’y positionner par rapport à ses concurrents.

Vous êtes Adm.A. et F.C.M.C.. Que diriez-vous à un étudiant ou un jeune diplômé ?

Je dirais que le titre Adm.A. est très important et, en début de carrière, le titre donne de la crédibilité. J'ai été, moi-même, très militant dans les années 70 pour l’avancement de la profession. En ce qui concerne le titre C.M.C., je me rappelle d’une époque où les grands cabinets exigeaient que tous aient un titre professionnel pour faire de la consultation. C'était à l'époque une façon de garantir certains standards ainsi qu'une mise à jour des compétences. On dirait que cette exigence s’est perdue avec le temps.

Quels sont les enjeux pour les Adm.A.?

Le contexte actuel met en lumière des problèmes graves de gouvernance dans plusieurs organismes. La place de l’administrateur agréé en est d’autant plus importante, car nous sommes les gardiens de la gouvernance et de la saine gestion dans l’entreprise.

Ce n’est pas simple la gouvernance, ce n’est pas qu’un simple petit mot. Les gens donnent souvent l’impression de savoir ce que c’est, mais en réalité c’est plus complexe qu’il n’y paraît à première vue.

Voici donc venu le temps où nous devons, tel le pèlerin, partir avec notre bâton, et transmettre des valeurs nobles comme l’éthique, la saine gestion et la bonne gouvernance; on n’insistera jamais assez et on ne fera jamais assez la promotion de notre rôle à l'égard de ces valeurs.

Les informations contenues dans ce portrait sont exactes à la date de publication, soit le 31 octobre 2013.

Imprimer