Isabelle Bédard, F.Adm.A., C.M.C. | Ordre des administrateurs agréés du Québec

Portraits d’Adm.A.

Isabelle Bédard

Isabelle Bédard, F.Adm.A, C.M.C.
  • F.Adm.A., C.M.C., CRHA,
  • Présidente | CIB Développement organisationnel

Publié le : 29 février 2016

Isabelle Bédard est membre de l’Ordre des Adm.A. depuis 2008 et est C.M.C. depuis 2014. Elle est très impliquée comme formatrice et bénévole au sein de l’Ordre. Madame Bédard a obtenu la distinction de Fellow Adm.A. en 2015.

Qu’est-ce qui vous a attiré vers la psychologie, puis les ressources humaines ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été curieuse de comprendre pourquoi les gens réagissent comme ils le font. En m’intéressant ainsi aux différentes personnalités et aux motivations intrinsèques, je me suis orientée naturellement vers la psychologie au baccalauréat. Par la suite, j’ai voulu appliquer mes connaissances au domaine de la gestion et de la sélection du personnel. C’est la raison pour laquelle j’ai poursuivi mes études au MBA, en gestion des opérations et des ressources humaines.

Pourquoi avez-vous décidé de créer votre propre entreprise ?

Après avoir gravi quelques échelons en gestion des ressources humaines au siège social de la Banque Nationale et dans deux autres entreprises, j’ai voulu contribuer d’une façon plus personnelle au développement des organisations, en favorisant le rapprochement entre les patrons et leurs employés. En 1998, j’ai donc fondé le cabinet-conseil CIB Développement organisationnel.

Quels types de mandats remplissez-vous ?

Chez CIB, nous avons trois unités d’affaires : le recrutement de cadres, le développement des compétences en gestion/coaching et le rôle-conseil en climat de travail. Nous nous impliquons activement dans le développement des services aux PME, avec une attention particulière au contexte des régions. Depuis peu, nous offrons un programme de formation coaching à distance en recrutement du personnel, pour les entreprises qui n’ont aucune expertise en ressources humaines à l’interne. Nous leur enseignons les pratiques des recruteurs professionnels pour les rendre autonomes et efficaces dans leurs processus d’embauche, car la solidité d’une entreprise repose en grande partie sur la qualité de son recrutement.

Votre entreprise existe depuis 1998. Quels sont les grands changements intervenus en matière de ressources humaines et recrutement depuis presque 20 ans ?

Au cours des dernières années, le rôle des ressources humaines s’est beaucoup transformé dans les organisations. On attend maintenant des conseillers en ressources humaines qu’ils soient des agents de changement et qu’ils assument un certain leadership au sein des comités de gestion. Leurs interventions s’appuient désormais sur une analyse globale de tous les enjeux, c'est à dire opérationnels, stratégiques et humains. Les professionnels en gestion des ressources humaines sont directement impliqués dans la planification et la qualification de la main-d’œuvre, la mobilisation du personnel et la gestion du changement à titre de facilitateurs.

Que diriez-vous à un étudiant récemment gradué qui aspire à une carrière en gestion des ressources humaines ?

Je conseille à tous ceux qui aspirent à une carrière dans ce domaine de saisir toutes les occasions de développer leur capacité d’analyse et leurs habiletés de communication. Leurs futurs employeurs attendent d’eux qu’ils soient capables d’exprimer leur pensée avec fluidité et qu’ils sachent faire ressortir les pour et les contre d’une situation. La capacité d’écoute, le tact et la diplomatie sont aussi des qualités de base qu’il faut continuellement développer et mettre en pratique. Au-delà des qualifications académiques en GRH, ce sont ces atouts personnels qui assureront leur succès au cours de leur carrière.

Vous êtes membre de l’Ordre des ADMA (F. Adm.A. et C.M.C.) et vous détenez également le titre de CRHA. Quelle est pour vous la valeur ajoutée de titres professionnels en administration et management aujourd’hui ?

Tout comme le titre de CRHA, les titres d’Adm.A et C.M.C. reposent sur un code de déontologie qui est orienté vers la protection du public. De nos jours, les exigences sont très élevées en termes de transparence et de contrôle. C’est donc une valeur sûre que d’afficher fièrement le titre d’Adm.A ou C.M.C. Personnellement, je considère que le fait d’être membre de l’OAAQ constitue un élément clé de ma crédibilité professionnelle.

Avez-vous des sites Internet que vous aimez consulter ?

Je m’intéresse à tous les sites internet où il est question du développement des organisations. Je visite donc régulièrement les sites de mes concurrents ! Cette vigie, de même que les actualités liées au monde des affaires, me gardent à jour sur l’évolution des besoins dans les organisations et sur les pratiques en vigueur. C’est important, car chez CIB, nous avons le souci d’adapter continuellement nos services pour contribuer à une dynamique de travail optimale chez nos clients.

Les informations contenues dans ce portrait sont exactes à la date de publication, soit en mars 2016.

Imprimer