COVID-19 : le télétravail en période de crise | Ordre des administrateurs agréés du Québec

COVID-19 - Le télétravail en période de crise
Billet de Luis Garcia Vargas, Adm.A.

Publié le : 23 mars 2020 | Dernière modification le : 28 mai 2020

Luis Garcia vargas, Adm.A.À titre de conseiller du gouvernement du Québec depuis presque 10 ans, je suis fier de l’initiative du gouvernement québécois comme chef de file de la mise en œuvre du télétravail, même avant l’identification du premier cas de coronavirus.

J’aimerais partager mon expérience, en étant pour le moment coincé au Pérou en attente d’un vol de retour pour Montréal afin de retrouver ma famille. Malgré cette période difficile, je conserve optimisme et bonne humeur.

Dans ce billet, je vous propose un survol de la réalité et des aspects positifs du télétravail, même en cette période de crise, particulièrement pour les employés, directeurs et gestionnaires du secteur public au Québec.

 

La meilleure solution

Le télétravail, déjà en analyse et évaluation dans plusieurs organismes publics du Québec, s’est rapidement avéré être l’option la plus viable. Dans le contexte actuel, le télétravail a été identifié comme la meilleure solution par le gouvernement du Québec, qui avait déjà une expérience pertinente et quelques mois d’avance pour sa mise en place.

La mise à l’épreuve de la gestion et la gouvernance

Les employés, les directeurs et les gestionnaires du gouvernement du Québec ont été amenés à implanter le télétravail (à quasiment 100 %) en mettant au maximum à profit leurs compétences et les possibilités de la communication, des outils informatiques et de la technologie. La COVID-19 a poussé très rapidement et drastiquement le processus vers le numérique, la gestion en contexte de télétravail et a mis employeurs et employés à l’épreuve de trouver des solutions créatives.

Avantages inhérents au télétravail

Quoique teinté par le contexte exceptionnel, nous pouvons profiter des avantages du télétravail : passer plus de temps avec notre famille, générer moins de pollution (réduction de la consommation d’essence notamment), gagner en qualité et en quantité de temps disponible pour les autres et pour soi, pour des jeux et des activités en famille, que depuis longtemps nous ne pratiquons plus, se concentrer sur l’importance de la santé, le respect de l’environnement, la solidarité sans aucune distinction d’origine ni de situation économique, se lancer dans un apprentissage inconnu, etc. Ces avantages sont impossibles à répertorier, la liste serait interminable, mais les réseaux sociaux nous en donnent un bon aperçu.

Le défi est loin d’être passé. La période de retour dans nos lieux physiques de travail a été repoussée par le gouvernement du Québec. Il restera encore à évaluer et à récupérer toutes les données possibles, mais désormais ce sera très différent, un grand changement s’étant produit dans nos vies, et au niveau de nos priorités également. Finalement, et c’est peut-être le plus important, la crise nous aura sans aucun doute, permis de devenir de meilleures personnes, meilleurs employés, meilleurs gestionnaires, meilleurs dirigeants et de meilleurs leaders.

Enfin, n'oublions pas qu’un problème est la meilleure opportunité pour trouver une solution. Il y a toujours des avantages dans les pires des périodes… C’est à nous de regarder le bon côté des choses !

Selon les nouvelles du jour, il y a trois vols pour rapatrier les Canadiens coincés au Pérou. J’ai reçu le message de l’Ambassade du Canada au Pérou, que le premier vol est réservé aux enfants et aux malades qui sont à Lima. J’espère avoir un espace bientôt, j'ai hâte de revenir. Si tout se passe bien, je pourrais écrire la suite de cet article de chez nous.

Luis Garcia Vargas, MBA, Ph. D. (c), CPA, CMA, Adm.A.  Profil LinkedIn


LIENS

Les télétravailleurs sont plus efficaces que les employés de bureau, influencia.net

La gouvernance plongée dans la crise de la COVID-19, Les Affaires

Imprimer