La place du coaching dans une intervention-conseil ? | Ordre des administrateurs agréés du Québec

Conseil en management

La place du coaching dans une intervention-conseil ?

  • Claire Ouellette
  • Adm.A., C.M.C.
  • Présidente-directrice générale | Expression Marketing et Organisation inc.

Publié le : 16 mars 2020 | Dernière modification le : 18 mars 2020

C’est en discutant avec une collègue « experte en coaching » que j’ai eu l’idée d’amener le sujet de cet article « La place du coaching dans une intervention-conseil ? », aux Mardis Conseil en Management.

Le coaching et le rôle du coach

En nous basant sur les textes de la Fédération internationale des coachs (ICF), la définition du coaching est, par exemple, d’aider la personne (le client) à adopter de nouvelles habitudes de travail, à faire face aux changements organisationnels ou à mieux affronter diverses situations particulières, problématiques ou difficiles.

Aujourd’hui, le terme de coach est très usurpé et parfois galvaudé. Un coach n’est ni un conseiller, ni un mentor, ni un formateur. On pourrait comparer le coach à un « motivateur » privé pour sa réussite professionnelle ou personnelle. En deux mots, l’objectif du coach est d’aider son client à définir clairement ses objectifs, à établir des stratégies concrètes pour les atteindre et à persévérer dans sa démarche.

L’outil privilégié du coach est le questionnement. En posant la bonne question au bon moment, et grâce à des questionnaires, à divers exercices de communication et à des mises en situation, le coach cherche à déjouer les mécanismes de défense de son interlocuteur. Il l’aide ainsi à découvrir ses forces et ses faiblesses, à redéfinir ses valeurs et à faire appel à tout l’éventail de ses ressources.

Autre élément essentiel, un coach ne donne pas de conseils à son client, ne lui propose pas de solutions et ne l’influence pas, mais il l’aide à découvrir ses propres ressources, souvent insoupçonnées, et à en tirer le meilleur parti. Comme un entraîneur sportif, un coach peut suggérer des stratégies, motiver ses joueurs, exiger le meilleur de chacun d’eux ; mais jamais il ne comptera de buts. Seuls les clients peuvent atteindre leurs buts, leurs objectifs. Ils doivent donc au départ être solidement déterminés, désireux de changer... et prêts à faire face au changement.

L’intervention-conseil et le conseiller en management

Comparons alors avec la définition de l’intervention-conseil en management qui est de conseiller et d’accompagner les dirigeants de l'entreprise dans l'élaboration de stratégies de transformation, d'adaptation et de conduite du changement. Le conseiller en management conçoit les processus de changements organisationnels et managériaux (ressources humaines, marketing/communications, technologiques, financiers, démarche qualité, sécurité, ...) selon les finalités attendues. Il peut traiter des problèmes aussi variés que des conflits interpersonnels, des rivalités entre unités d'une même organisation ou des projets de développement.

Dans ce contexte, nous pouvons faire ressortir des éléments différenciateurs intéressants entre l’approche coaching et l’intervention-conseil :

- L’approche coaching se situe par exemple, sur le plan de la personne en entreprise ou d’un groupe de personnes comme le gestionnaire ou le comité de directeurs avec comme mandat d’aider à mieux vivre un départ à la retraite ou de faire comprendre les bienfaits d’un changement de carrière dans un contexte de redressement d’entreprise ;

- Tandis que l’intervention-conseil va s’établir plus globalement sur le plan organisationnel ou de l’entreprise pour un mandat de stratégies de redressement ou pour obtenir des résultats rapides dans une acquisition d’entreprise. 

Le coaching a-t-il une place dans l’intervention-conseil ?

Oui, sans aucun doute, l’approche coaching a une place dans l’intervention-conseil. En effet, l’intervention-conseil utilise fréquemment l’approche coaching dans sa séquence ou plan de travail. Si nous avons une intervention de planification stratégique et que nous devons animer une séance de remue-méninge ou un atelier de réflexion stratégique, le conseiller ou la conseillère utilise à notre avis une approche coaching dans son animation. En particulier en posant des questions, en faisant des liens et en motivant le groupe par des exercices de créativité, le conseiller ou la conseillère joue un rôle de coach. 

Toutefois, le conseiller ou la conseillère adopte souvent une approche coaching de façon instinctive ou non intentionnelle dans son intervention-conseil. Par exemple, lors d’une discussion avec un dirigeant d’entreprise où l’on fait réfléchir le client sur différentes options dans un contexte de ressources humaines par exemple, en le questionnant et en le mettant en situation… On ne se rend pas toujours compte des moments spécifiques où l’on a recours à une approche coaching dans notre intervention-conseil ! Mais la question que nous devrions nous poser est, avons-nous une expertise ou des compétences en approche coaching ? Il apparaît pertinent et dans une intention d’amélioration continue des compétences, que nous, les conseillers ou les conseillères en management cherchons à nous former, à nous documenter et à réfléchir sur cette fabuleuse approche coaching.

 Aller plus loin - Ce sujet fera l'objet d'un atelier de discussion, dans le cadre des Mardis Conseil en Management organisés par l'Ordre des Adm.A. La date sera fixée ultérieurement.

Imprimer

  • Présidente-directrice générale | Expression Marketing et Organisation inc.