Codes interculturels | Ordre des administrateurs agréés du Québec

Publié le : 15 janvier 2019 | Dernière modification le : 23 février 2019

Écoutez, observez et tenez-vous-en aux faits

  • Encouragez la discussion, le lien à l’autre est la clef d’une bonne communication;
  • Traitez les gens avec respect;
  • Soyez conscient qu’une perception est teintée par nos références culturelles et est donc partielle;
  • Cherchez à développer l’empathie et la patience;
  • Changez de perspective! Envisagez toute situation de votre propre point de vue culturel, mais également de celui de votre vis-à-vis. Changer de regard permet d’avoir une vision plus complète et de désamorcer les malentendus.

Faites valider votre compréhension 

  • Ne présumez pas, demandez des précisions;
  • Reformulez ce que vous avez compris pour vous assurer d’avoir saisi ce que votre interlocuteur voulait réellement communiquer;
  • Clarifiez votre lecture des références culturelles, au besoin, faites appel à une personne-ressource;
  • Vérifiez vos suppositions. Les façons de penser, de faire et d’être varient grandement d’une culture à l’autre.

Simplifiez la forme du message

  • Passez du vouvoiement de prime abord au tutoiement d’usage commun;
  • Allez vers les autres (ne restez pas dans votre coin pour les repas ou les activités sociales);
  • Dans les courriels, soyez concis, adressez-vous aux personnes directement concernées et faites un usage modéré de la fonction « copie conforme »;
  • Soyez conscient des nuances idiomatiques québécoises;
  • Soyez explicite dans votre mode de communication (détaillé, mesurable…);
  • Laissez des traces écrites, pour qu’on puisse s’y référer au besoin. Cela permet, s'il y a risque de conflit, de s'en tenir aux faits;
  • Le rapport à la langue française est un sujet important : francisez les termes de travail, respectez la langue comme outil de partage commun;
  • Usez d’humour avec parcimonie!

Travaillez votre leadership

 

Imprimer