Dorette Mekamdjio, Adm.A. | Ordre des administrateurs agréés du Québec

Portraits d’Adm.A.

Dorette Mekamdjio

Dorette Mekamdjio, Adm.A.

Adm.A.

DG | Centre des femmes de ME/PAT

Publié le : 15 juin 2017

Quels sont vos défis en tant que directrice générale du Centre des femmes de Montréal EST-PAT ?

En tant que directrice générale du Centre des femmes de ME/PAT, mes plus grands défis sont de trouver un équilibre entre mon rôle de gestionnaire et celui d’intervenante : non seulement je dois être à l’écoute des employées, l’environnement dans lequel j’évolue demande d’être attentive et à l’écoute des femmes qui fréquentent l’organisme et qui ont des besoins spécifiques à chacune. Mon poste, tout comme la plupart des postes de direction dans le secteur du communautaire, exige beaucoup de polyvalence et d’ouverture aux autres.

Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

Je me vois encore au Centre des femmes, car j’estime qu’il reste encore beaucoup de défis à relever et de belles choses à réaliser pour le Centre des Femmes de Montréal-Est/Pointe-aux-Trembles.

Profession gestionnaire, c’est…?

C’est être capable de prendre de bonnes décisions au bon moment. C’est une des plus belles professions lorsqu’on l’exerce avec amour.

Pourquoi être Adm.A. ?

Parce que selon moi, la gestion est une profession qu’il faut reconnaître et si on veut être un bon gestionnaire, il est important de rester à l’affut des tendances qui évoluent sans cesse. Par ailleurs, pour moi, l'Ordre est l’endroit idéal en raison de la diversité de ses membres.   

Quel fut le plus beau coup de votre carrière ?

Avoir relever le défi, surtout en tant que femme, de créer un service des ressources humaines dans une entreprise de travaux publics comptant plus de 1 500 employés masculins et qui fonctionnait de façon anarchique depuis plus de 20 ans.

Quel a été votre pire échec et qu’en avez-vous retenu ?

Je ne dirais pas nécessairement un échec, mais plus une déception. Car occupant un poste cadre, j’ai été rétrogradée tout simplement parce que j’étais une femme. Évidemment que je ne me suis pas laissée faire. Grâce à cette expérience, j’ai découvert que je possédais d’autres talents que j’ignorais jusque-là et que certaines situations surviennent dans notre carrière, ou notre vie, pour nous permettre de mieux nous connaître.

Destination rêvée ?

Australie.

Livre lu et relu ?

Qu’est-ce qui vous rend vraiment heureux de Sonja Lyubomirsky


EN RAFALE

  1. Talons ou espadrilles ? Talons
  2. Télévision ou Netflix/Streaming ?  Netflix
  3. Chat ou chien ? Chien
  4. Poutine ou Pizza ? Pizza
  5. Cactus ou orchidée ? Orchidée
  6. Tout-inclus ou pro de l’inattendu ? Pro de l’inattendu
  7. Cyclotourisme ou vélo de montagne ? Cyclotourisme
  8. Wagner ou Beethoven ? Beethoven

Les informations contenues dans ce portrait sont exactes à la date de publication, soit en juin 2017.

Imprimer